Conseils journalistiques : place à l’écriture !

Vous avez choisi de participer à la rédaction de pages Internet sur le site diocésain : votre service est aussi une démarche missionnaire d’évangélisation. Il suppose que tous vos lecteurs, dans leur grande diversité, vous comprennent quand ils vous lisent. Alors, comme tout journaliste, choisissez :

  • des mots courts. Plutôt que des mots longs : « trop » est préférable à « excessivement », etc.
  • des mots concrets. Plutôt qu’abstraits.
  • des mots simples. Ce qui ne veut pas dire simplistes.
  • des mots variés. La langue française est riche de synonymes, chassez les redondances.
  • des mots connus de tous. Qui ne font pas appel à des références d’initiés.

Comme journaliste catholique, imaginez que vous parlez avec quelqu’un qui n’a aucune culture chrétienne. Vous auriez certainement à cœur, pour vous faire comprendre :

  • de remplacer les mots du jargon ecclésial ou de la foi, par des mots du langage courant quand ils existent ;
  • de les expliquer, s’il n’est pas possible de les remplacer ;
  • de détailler les sigles des institutions ou associations propres au monde religieux ;
  • d’expliciter les références bibliques (exemple : « Lettre aux Éphésiens, chapitre 5, verset 8 » au lieu de « Ep 5,8 »), et d’en limiter leur nombre – vos pages Web comme votre journal ne sont – normalement – pas des revues théologiques.

Alors… n’oubliez pas : Être proche des gens, c’est parler avec leurs mots !

Vous êtes intéressés pour rejoindre une équipe, contactez la rédaction du site