Intercesseurs Paroissiaux Témoignages

sur St Pierre Notre Dame

Origine : Interpellation d’une personne handicapée, souvent immobilisée chez elle : « Comment la paroisse qui est supposée être le premier lieu, source de vie et d’alimentation de la Foi me rejoint ? Comment être membre de la paroisse si l’on n’a pratiquement pas de contact avec elle, hormis épisodiquement la communion portée par la pastorale santé ? Comment lorsque l’âge ou un accident, une maladie, vous prive de la participation à la vie paroissiale, se sentir encore membre de cette paroisse ? »

Mise en place  : Utiliser la feuille dominicale pour diffuser l’éditorial (souvent résumé de l’homélie dominicale) et informer sur les différentes rencontres, activités paroissiales… de la semaine. Cette feuille est accessible par internet ou distribuée, portée par des paroissiens. Toute personne qui se sent partie prenante de la paroisse s’engage à porter dans la prière la vie paroissiale selon la forme qui lui est propre. Il est préférable de se signaler comme « Intercesseur » pour pouvoir être contacté si une intention particulière survient, pour se soutenir les uns les autres, participer 2 fois dans l’année à une rencontre de partage pour ceux qui peuvent.

Témoignage : Savoir qu’un groupe de paroissiens prie pour la rencontre qui a lieu donne une certaine force, responsabilise, élargit l’équipe, ce n’est pas l’affaire des seuls présents, la prière des intercesseurs invitent à se rendre plus à l’écoute de l’Esprit saint…. Pour la personne immobilisée chez elle, parfois dans la souffrance, se savoir membre actif par la prière de la paroisse, donne un sens à sa vie, une raison de se battre, de ne pas baisser les bras : « Aujourd’hui je vis pour cette rencontre qui a lieu aujourd’hui. », on a gagné un jour dans la morosité de sa vie et demain on recommencera. On n’est plus inutile ! Une personne très âgée vit ainsi chaque jour et lutte contre la dépression due à la perte d’autonomie. Il faut aussi noter que si la première intention des « Intercesseurs » reste la paroisse, il faut noter qu’avec le temps la prière s’élargit au diocèse et à l’Eglise.

C’est une grande grâce pour la paroisse, n’hésitons pas à interpeller et multiplier les « Intercesseurs ».

Merveille que le don des « intercesseurs paroissiaux » !

Ma petite mamy (95 ans) passait une période de dépression, perte d’autonomie, solitude, fatigue, douleurs,… le temps est long, les journées (et les nuits) n’en finissent pas, le goût de vivre n’est plus… « Quand est-ce que ce sera la fin ??? Je ne sers plus à rien, j’embarrasse tout le monde !…  »

Me vint l’idée de lui transmettre le feuillet paroissial dominicale en lui parlant des « Intercesseurs paroissiaux » qui s’engagent à s’unir par la prière à la vie de la paroisse, il y a les sacrements, mais aussi toutes les réunions, les rencontres, les différents services… Mamy a retrouvé le sourire, elle n’est plus inutile, je crois aussi qu’elle se sent moins seule…

  • « Aujourd’hui, il y a telle réunion et on compte sur moi !  » Elle ne fait rien de spécial, elle vit en demandant au Seigneur que grandissent l’Amour et la fraternité dans la famille paroissiale.

Merci à ceux qui intercèdent, certaines réunions s’appuient sur leur prière pour être attentifs à l’Esprit Saint et demeurer dans la charité fraternelle. On compte les uns sur les autres, ceux qui œuvrent et ceux qui sont l’âme.