Je crois au dieu des prophètes

Je crois en Dieu le Père. Je ne crois pas en un Dieu patron, juge ou maître … Je crois au Père qui écoute le cri des pauvres. Non pas un Dieu dans les hauteurs, mais un Dieu présent dans la vie d’aujourd’hui et les situations de son peuple. Le Dieu qui appelle l’homme à arracher ses frères aux gémissements de l’exploitation et de l’injustice. Je crois au Dieu des prophètes, au Dieu qui séduit l’homme, et je crois qu’il est merveilleux de se laisser séduire par Dieu …. Je crois au Dieu de l’appel, au Dieu de la protestation et de l’annonce. Je crois au Dieu qui ne nous laisse pas tranquille. Et je crois en Jésus son fils unique, né de Marie la Vierge, lui qui s’est mêlé aux pauvres, aux prostituées, aux pécheurs, aux enfants, aux lépreux. Lui qui en est arrivé à être traité de démoniaque. En lui, je crois que c’est Dieu qui se rend visible à nous et apporte la Bonne nouvelle de la libération à tous les pauvres, à tous ceux qui ont faim, à tous ceux qui pleurent, à tous ceux qui souffrent de persécution pour la justice. Je crois que Jésus, à cause du Dieu qu’il annonçait, à cause du Royaume qu’il vivait, a été crucifié, a été mis à mort par les puissants et qu’il a donné sa vie, son engagement et sa mort pour la libération de nous tous. Je crois que Dieu a ressuscité Jésus Christ parmi nous. Avec Jésus, Dieu a ressuscité aussi la cause de tous les faibles, de tous les pauvres de la terre. Alors il est possible de commencer aujourd’hui à vivre et à construire avec lui la terre nouvelle et des hommes nouveaux dans l’attente et la plénitude de l’au-delà. Je crois en l’Esprit Saint qui planait sur le chaos primordial, lui qui est capable de transformer les ossements desséchés et de les couvrir de chair. Lui qui s’est montré vivant dans l’incarnation de Jésus et dans toute sa vie. Lui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts. Je crois que celui qui a ressuscité Jésus ressuscitera tout homme qui croit en l’amour, qui agit dans la liberté, qui est crucifié parce qu’il a faim et soif de justice, qui est crucifié comme son maître parce qu’il croit en la Vérité, et qui, par amour, va jusqu’à donner sa vie pour ses frères Je crois en cet Esprit : Il est celui qui nous montre la possibilité de vivre l’Évangile. Il est celui qui nous rappelle sans cesse le visage vivant de Jésus parmi ceux qui souffrent de la persécution pour la justice. Je crois en cet Esprit qui nous révèle le visage crucifié du Christ, nous crie Jésus Christ et continue à nous dire : « J’ai eu faim, j’ai eu soif, j’étais nu, qu’as tu fais pour moi ? » Je crois en l’Église de Jésus Christ qui a 2000 ans et qui naît aujourd’hui. Je crois en cette Église qui nous frappe par ses rugosités, par son péché, par ses infidélités qui nous traversent tous. Je crois en cette Église marquée par le temps, avec ses cicatrices. Je crois que l’Esprit Saint est sans cesse en train de travailler pour la renouveler. C’est d’elle que j’ai appris à vivre selon l’Esprit de Jésus, c’est en elle que le Christ m’a appelé à être serviteur de tous les hommes. Je crois en cette Église que l’Esprit empêche de devenir vieille, de dévier, de s’attarder sur ses sécurités, de s’accommoder avec le pouvoir, les privilèges. Je crois en cette Église qui ne vit pas pour elle-même mais qui vit pour que le monde devienne Royaume, transparence de bonté."

Mariano Puga (envoyé par Pierre Blot ancien curé de Sainte Bernadette)