La guérison des blessures intérieures (soirée Ethique Foi et santé St François du 16 mars 2016)

La guérison des blessures intérieures


Ethique foi et santé à l’école de Saint François
Année 2015-2016
« Qu’Est-ce que guérir ? »







13 mars 2016 - 4e volet :
La guérison des blessures intérieures

(Yves Clercq)


PREAMBULE : A PROPOS DES BLESSURES INTERIEURES

Nous sommes des êtres de sens.

  • Nous pouvons tout autant souffrir
    • D’une absence de sens
    • Que d’un trop de sens !
  • Nous avons particulièrement conscience de notre fragilité et de la mort

Nous sommes des êtres en développement : notre caractère n’est pas figé, il se construit tout au long de notre vie, au fur et à mesure de nos expériences de vie. A chaque âge correspond des étapes de croissances différentes. Pour de nombreux auteurs, la croissance de notre intérieur serait le but ultime de notre développement.

La rencontre avec l’autre est à la fois source de notre croissance, et source de blessures : nous sommes des êtres doués d’intériorité, mais nous avons besoin de la rencontre avec l’autre pour la développer.

  • Un Aller/Retour permanent entre le besoin de l’autre pour se révéler à soi-même et le besoin de se détacher du regard de l’autre pour accéder à soi
  • Le but de notre développement : s’individuer - devenir soi, se définir au-delà des fausses images que l’on a de soi
  • Nous grandissons à coup de « crises »…(nous sommes névrosés)
    • Notre caractère n’est donc ni figé, ni déterminé.
    • La confrontation à l’autre, est donc à la fois nécessaire au développement de notre personnalité (la relation à nous-même) et souvent à l’origine nos blessures.

La conscience du monde, et de ses limites est à la fois source de créativité et source de souffrance morale : nous sommes névrosés, nous vivons tiraillés dans le rapport à l’autre :

  • Peur d’être abandonné, d’être rejeté par l’autre si nous ne correspondons pas à ce qu’il attend de nous
  • Peur d’être « dévoré », c’est-à-dire de nous oublier et de disparaitre si nous cherchons à trop correspondre aux attentes (supposées) de l’autre.

Pour lire la suite :

La guérison des blessures intérieures -  PDF - 884.9 ko
La guérison des blessures intérieures