La trinité … une affaire de cœur

Le mystère de la trinité peut nous sembler obscur et bien mystérieux. D’ailleurs les musulmans reprochent aux chrétiens d’être polythéiste (croire en plusieurs dieux). Pour eux les chrétiens ont trois dieux : un dieu père, un dieu fils, un dieu esprit.

Sans toujours en prendre conscience, nous invoquons la trinité à chaque fois que nous faisons le signe de croix : « au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ». C’est d’abord une histoire de relation et d’amour. Dans la trinité chacun est tourné vers l’autre dans une attitude d’amour, de don total donné et reçu. Il n’y a pas l’épaisseur d’une feuille de papier cigarette entre la volonté du Père, celle du fils et celle de l’Esprit-Saint. Pourtant chacun est bien particulier et a une « mission » particulière.

Un père de l’Église prenait cette image : le Fils et l’Esprit-Saint sont comme les deux bras tendus du Père vers le monde. Une autre image qui peut nous parler, c’est celle du fleuve. Le Père est la source de l’amour, le Fils c’est le fleuve par lequel l’amour est donné aux hommes et l’Esprit-Saint est le courant qui donne à chacun l’énergie pour vivre de l’amour de Dieu.

Qu’à chaque signe de croix, nous nous laissions « contaminer » par l’amour du Père, par le Fils dans l’Esprit.

Jean Pelletier