SERVIR (éditorial du père Jean Pelletier vicaire épiscopal)

Jean Pelletier
Jean Pelletier
Vicaire épiscopal pour les doyennés de Cholet, Layon, Mauges et Coteaux-de-Loire. Courriel

SERVIR

C’est un verbe qui n’est pas très à la mode. Et pourtant c’est celui qui qualifie le mieux Jésus ! Il est venu non pour être servi, mais pour servir. Plus encore, servir jusqu’à donner sa vie ! Comment comprendre cela ?

Dans un épisode de l’évangile, les disciples demandent à Jésus de faire tomber la foudre sur ceux qui ne voulaient pas les accueillir. Jésus refuse d’entrer dans des démonstrations de puissance de cet ordre là. Jésus, lui, va vivre la fidélité à Dieu son Père par des actes de puissance de vie : relever, pardonner, guérir, redonner espoir… Cela dérangeait et va lui attirer les foudres des puissants de son temps qui font chercher à l’éliminer en le clouant sur une croix . Servir c’est le verbe qui qualifie le mieux Jésus, c’est aussi ce à quoi chacun est appelé. Le service est la clé du bonheur. Prenons un exemple : quand dans une famille un bébé vient de naitre, il est totalement dépendant de ses parents. Ceux-ci consacrent beaucoup de leur temps pour prendre soin de lui. Ses parents sont à son service. De même quand une personne âgée est malade, ou un copain de classe a la jambe cassée… despersonnes de l’entourage vont l’aider : faire les courses, apporter les devoirs… Ainsi le style de vie des chrétiens est à l’image de celui de Jésus : servir. Je pense à cette règle d’or dans l’évangile : fais à l’autre ce que tu voudrais qu’il fasse pour toi. La mesure de mon implication vis-à-vis de l’autre est celle que je souhaiterai de la part de l’autre à mon égard. C’est au quotidien que nous avons à vivre le service… La grandeur de chacun est dans cette capacité à se mettre au service. « Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur ».

Enfin pour nous chrétiens le service a deux dimensions : servir les hommes, nos frères et servir Dieu. Le thème de la Semaine Missionnaire qui se termine : « Allez de toutes les nations, faites des disciples » nous pousse à partager à tous, notre trésor : se savoir aimé par Dieu. Bonne nouvelle que l’on ne peut pas taire !

Jean Pelletier (NDLR : vicaire épiscopal)